Les etoiles de mer (Asteroidae) forment une classe d’echinodermes.

Les etoiles de mer (Asteroidae) forment une classe d’echinodermes.

On denombre bien 1 500 especes [ 1 ] reparties dans environ 30 familles vivant dans l’integralite des oceans. Elles ont en general 5 bras, mais vont pouvoir en avoir plus. Celles-ci ont une esperance de vie d’environ 4 a 5 annees. Elles sont votre symbole maritime important. L’espece la plus repandue et Notre plus etudiee est l’etoile de mer commune.

Sommaire

Description

Mes etoiles de mer sont des animaux souvent tres colores. Elles seront reconnaissables a leur forme d’etoile attribuable a un cinq bras se rejoignant en un centre, le disque circulaire (symetrie radiale pentamere). Mes etoiles de mer vont pouvoir mesurer de 5 cm chez la minuscule Leptasterias hexactis a environ 1 m chez Pycnopodia helianthoides. Notre plus grande des etoiles de mer, Midgardia xandaras, pourra depasser 1,40 m de diametre.

Anatomie

Les etoiles de mer sont les premiers invertebres a posseder un endosquelette. Celui-ci est forme d’osselets cutanes secretes avec le derme concernant toute la surface de l’individu. Chaque osselet est compose de carbonate de calcium (CaCO3) et de carbonate de magnesium (MgCO3) et joint avec un autre par une forme speciale de collagene, appelee catch collagen en anglais (traduction litterale : collagene de capture). Notre surface aborale (dorsale) et laterale exterieure est caracterisee par la presence d’epines entourees par des pedicellaires prenant racine du peritoine au tegument. Elle est aussi recouverte de papules (branchies cutanes), servant a votre respiration (apport de O2). Toujours sur la surface de l’epiderme, on retrouve au-dessus du disque central et entre deux bras (bivium) la plaque madreporique constituee de CaCO3, servant a l’entree d’eau salee pour le systeme hydraulique de locomotion. Les trois autres bras etant des trivium. En enormement centre de le disque central se retrouve l’anus. On retrouve enfin a chaque fin des bras un ocelle, servant a l’orientation et Notre perception du milieu environnant.

Sur la surface orale (ventrale), on trouve au milieu de chaque bras un sillon ambulacraire entoure de pieds ambulacraires (podia), servant a la locomotion. Des specialistes vont pouvoir etre rapidement proteges par les epines. A chaque bout de bras, on retrouve quelques tentacules sensoriels.

L’interieur de l’individu est constitue au bas de chaque bras avec un canal radiaire (prenant structure du canal circulaire) s’etendant dans tout son long et borde avec des canaux lateraux relie in fine par des ampoules ambulacraires. Le canal radiaire reste recouvert via des osselets, mais les ampoules ambulacraires sont a decouvert dans la cavite c?lomique. On doit noter que chaque ampoule reste la racine des pieds ambulacraires present a l’exterieur. D’une certaine maniere, elles paraissent leur systeme hydraulique personnel. Deux enveloppes de gonades seront presentes, et puis ou moins grande quantite d’apres la saison, de chaque cote tout d’un bras. Au plus haut du bras on trouve deux ceca pylorique, au-dessus des gonades, relies l’ensemble de deux en leur centre a l’estomac pylorique pentagonal par leur conduit pylorique. De cet estomac, sort l’article organique au court intestin, vers l’anus. L’intestin reste relie en le centre avec deux canaux relies eux-memes a votre ceca rectal, dont la fonction est i  chaque fois floue. Sous l’estomac pylorique se trouve aussitot rattache, l’estomac cardiaque. Celle-ci reste rattachee avec des ligaments gastriques a toutes les sillons ambulacraires De sorte i  prevenir votre trop grand mouvement au c?lome.

Quelques especes ont la possibilite de se regenerer, c’est-a-dire la capacite d’effectuer repousser un ou diverses de leurs bras si elles en paraissent detachees. Un bras perdu peut etre regenere en moins d’un mois [ 2 ] . Un genre en particulier, Linckia, nomme d’apres le naturaliste J.H. Linck, reste aussi capable, a partir tout d’un bras, de se reconstituer en entier. Elle utilise cette capacite comme moyen de multiplication asexuee. L’etoile de mer d’un pacifique (Echinaster luzonicus) en a aussi la capacite, ainsi qu’elle peut elle-meme detacher un de ses bras pour se reproduire. Lorsque votre capacite a se regenerer n’etait gui?re connue, ainsi, que l’etoile de mer est consideree tel une espece nuisible, il etait frequent de des couper en deux ainsi que les rejeter a Notre mer afin d’en controler la population. Cela avait tout l’effet contraire.

Repartition geographique

On les retrouve a l’ensemble des profondeurs dans l’integralite des oceans [ 3 ] . Celles couramment apercues sont des especes intertidales qu’on retrouve particulierement le long des cotes. D’autres habitent i  propos des plages recevant de belles vagues. Enfin, d’autres especes vivent dans une grande variete d’habitats benthiques, souvent a de grandes profondeurs dans l’ocean. Asterias reste un genre souvent retrouve dans la cote est des Etats-Unis. Pisaster, de meme que Dermasterias, se trouve concernant la rive opposee, la cote ouest.

Alimentation

Elle se nourrit grace a le orifice buccal, situe concernant sa face ventrale et compose de cinq « dents ». Ses pieces buccales paraissent d’ailleurs un facteur qui sert pour sa classification.

L’etoile de mer est principalement votre predateur, mais deux especes seront filtreurs. Son regime alimentaire est principalement constitue de proies immobiles ou se deplacant lentement. Il peut se constituer de mollusques, crabes, corails, vers, crustacees, polychetes, echinodermes, d’autres invertebres, ainsi, meme parfois de petits poissons. Pour s’alimenter tout d’un bivalve, comme, elle envahit celui-ci avec ses pieds ambulacraires et le force a s’ouvrir. Notre force deployee avec le systeme aquifere (hydraulique) Afin de ouvrir un bivalve va atteindre 12,75 newtons, ce qui peut representer l’effort utile a 1 humain Afin de lever de la main une masse d’environ 500 kg. Apres une demi-heure, le bivalve reste fatigue et ses muscles se relachent. Une fois assez ouvert, l’etoile de mer devagine son estomac a l’interieur a l’assistance d’une contraction de sa paroi corporelle et predigere l’animal avec des enzymes gastriques provenant du c?ca pylorique. Un coup digere, l’estomac est reinvagine par la relaxation d’une paroi corporelle et la contraction des muscles. L’article reste ensuite digere en estomacs. Si le specimen de bivalve est petit, il pourra etre ingere au complet et digere, Afin de ensuite ejecter Notre coquille.

La digestion reste faite dans deux estomacs separes, l’estomac cardiaque et l’estomac pylorique. L’estomac cardiaque reste comme un sac situe au centre. Cela peut etre sorti du corps. Quelques especes utilisent la grande endurance de un systeme aquifere (hydraulique) pour ouvrir la coquille des mollusques et introduire leur estomac a l’interieur (digestion externe). Ca leur permet de chasser des proies beaucoup plus belles qu’elles et meme de petits poissons.

Reproduction

Bon nombre de etoiles de mer ont des sexes separes (diecie). Ils se reproduisent generalement de facon sexuee, mais le peuvent aussi de facon asexuee. Une paire de gonades reside dans chaque bras et d’ou chacun reste relie a l’exterieur au pore genital, par le conduit reproducteur. Au debut de l’ete, chaque sexe expulse au sein d‘ l’eau soit des ?ufs ou du sperme marchandises respectivement par nos ovaires et les testicules. La fertilisation est donc externe.