Referendum en Nouvelle-Caledonie : ce qu’il faudrait retenir apres la consultation du 12 decembre 2021

Referendum en Nouvelle-Caledonie : ce qu’il faudrait retenir apres la consultation du 12 decembre 2021

Malgre le peu de suspense apparent, la soiree electorale s’est a nouveau prolongee tard dans la nuit, le dimanche 12 decembre 2021. Au-dela de 23h20, ainsi, apres une allocution particulierement solennelle d’Emmanuel Macron. Verdict de une telle nouvelle journee historique : la grande question („Voulez-vous que la Nouvelle-Caledonie accede a la pleine souverainete et devienne independante ?“) s’est vue satisfaire Non a 96.5% des suffrages exprimes. Et Oui a seulement 3.5%.

Sauf que la victoire est en trompe l’?il : la moitie des electeurs inscrits sur la liste referendaire n’ont jamais ete voter. Et si le scrutin n’a pas ete entache d’incidents, la Nouvelle-Caledonie ne voit gui?re le avenir politique s’eclaircir. On resume.

Previsible

Remarque d’une electrice noumeenne en sortant du bureau de vote : „De toute maniere, on le connait, le resultat.“ Avant meme la journee de scrutin, 2 choses semblaient acquises d’avance : la victoire du Non a l’independance pour la troisieme fois, ainsi, une forte abstention pour la derniere consultation inscrite dans l’Accord de Noumea. Notre veritable inconnue, c’etait l’ampleur de ces deux phenomenes.

Un Non ecrasant : 96.5%

Apres depouillement, il s’avere que les partisans du maintien dans la France font votre score extraordinaire, avec 96.5% de bulletins Non (75 765 electeurs). Un Non qui l’emporte partout : a l’echelle du pays, a l’interieur de chaque province et dans l’integralite des 33 communes.

Avec 1 score particulierement massif en province Sud (96.9%) et dans les villes qui votent plutot Non : 97.6% a Noumea, 96.9% a Dumbea, 96.55% a Paita, 96.1% au Mont-Dore, 97.1 a Bourail, 95.4% a La Foa. On notera au passage le „record“ detenu, dans l’extreme-nord par la petite commune de Ouegoa (97.98%), suivie, tout au Sud-Ouest, par Boulouparis (97.77%) – sans oublier nos 100% de Poya Sud, cas particulier puisque tout le est une commune reste en province Nord.

Meme en terre independantiste

Le Non depasse partout les 60% de suffrages exprimes, meme dans les fiefs independantistes. Pour bien reconnai®tre, son plus bas score est de 60.87%, et c’est a Hienghene. Puis viennent Canala (63.64%) et Belep (66.67%). Cela atteint 95.14% a Touho, 90.2% a Ponerihouen dirigee avec le chef de groupe UC-FLNKS au Congres Pierre-Chanel Tutugoro, 89.7% a Poindimie dont le maire est le leader du Palika Jean Neaoutyine, 87.62% a Ouvea, 86.7% a Lifou, 81.93% a Houailou…

Un Oui minimal : 3.5%

A l’inverse, la montee du vote independantiste entre le premier et le deuxieme referendum disparait des ecrans au soir d’une troisieme consultation : apres avoir fait 43.3% et environ 60 000 voix en 2018, puis 46.7% et environ 70 000 bulletins en 2020, le Oui s’effondre. Ses electeurs, parsemes ce dimanche, ne sont plus que 2 755 (3.51%). Entre 2020 et 2021, c’est presque 69 000 de moins. L’ecart n’etait que de 9 970 electeurs Il existe 1 an, il marche a environ 73 000.

Une abstention revues des applications de rencontres sikhs massive : 56.1%

Les loyalistes pourraient s’en rejouir. Plusieurs personnalites non-independantistes l’ont fera. Si ce n’est que ce referendum restera entache par la faible participation, surtout en comparaison au milieu des deux mobilisations historiques du 4 novembre 2018 (81,01%) et du 4 octobre 2020 (85.69%). Ce dimanche 12 decembre, seulement 43,9 % des inscrits ont donne un avis. Moins d’un electeur d’la LESC concernant deux.

D’etranges situations

De quoi fausser les cartes. A Hienghene, la commune de Jean-Marie Tjibaou, les electeurs ont ete… 1.17% a se deplacer ! Certes, le Non a l’independance l’emporte, mais il n’est porte que via 14 gens. En province Iles, participation de 4.5%, dont 3.69% a Mare.

Pour le domaine, c’est Belep qui se distingue : dans l’archipel de l’extreme-nord, 0.65% de participation ! Il y a eu six votants sur 930 inscrits, 2 pour le Oui et quatre concernant le Non. Citons encore le taux de participation a Canala (1.38%) ou encore Pouebo (1.42%).

Notre Grand Noumea depasse 60% de participation

A l’inverse, Poya Sud gagne la palme du civisme en atteignant 86.8% de participation. Avec l’habituel bon eleve Farino, commune sans tribu (85.74% de participation). Arrive ensuite Noumea et ses 64.16%. D’une facon globale, l’agglomeration noumeenne depasse 62% de participation, bien au-dessus de la moyenne caledonienne.

Plus de 100 000 electeurs se sont abstenus

Mais quoi qu’il en soit, 103 431 inscrits sur la liste electorale speciale pour la consultation ont boude nos urnes. Pour le dire autrement, depuis eu quatre fois plus d’abstentionnistes qu’en 2020.

Et parmi eux, il risque d’y avoir des loyalistes. Fatigues d’attendre 1 accord politique qui n’arrive pas ? Demobilises par l’apparente absence d’enjeu ? Ou peut-etre lasses via le tunnel referendaire ?

Apparences trompeuses

D’ou le rendu en trompe-l’?il. Mes independantistes, qui paraissent perdants, ont eu le pari du boycott qui ne disait jamais le nom : leur appel a la non-participation fut entendu. Et ce Non qui rafle la mise, recule en nombre de voix : moins 5 738 entre 2020 et 2021. Les tenors des loyalistes y apportent une explication parmi d’autres, celle de possibles „pressions“ et „intimidations“ envers les partisans du Non dans les lieux de vote ou ils seront minoritaires.

Et apres ?

Reste a savoir ce que les uns et les autres feront des curieuses victoires qui etaient censees achever l’Accord de Noumea. Et maintenant ? Dans leurs reactions, les non-independantistes et l’Etat ont pris acte du succes du Non. Par ailleurs, la faible participation n’est jamais consideree comme 1 motif suffisant en soi pour invalider 1 scrutin. Mes independantistes ont pourtant prevenu qu’ils contesteraient ces resultats. Notamment devant les Nations-Unies. Ils ont aussi annonce qu’ils ne discuteraient gui?re avec l’Etat avant des presidentielles, debut avril.